AMAP Vallée du Cailly

06 septembre 2011

Assemblées générales extraordinaires

 

CR AG Extraordinaire du 22 septembre 2011

Début de séance à 19h45

Le jeudi vingt deux septembre de l'an deux mil onze à dix-neuf heures et quarante cinquante minutes, les membres de l'Association AMAP Vallée du Cailly se sont réunis en Assemblée Générale à la salle des « Cheveux d’Argent », Parc de Signa, Maromme 76150.

 Les administrateurs présents sont :

  • M. ALLAIS Julien
  • M. BALIDAS Guillaume
  • Mme BOURGUIGNON Marie-Laure
  • Mme CHOUAF Geneviève
  • Mme DEVAURE Raymonde
  • M. DUBOC Cyril
  • Mme HANNART Brigitte
  • M. VIVES CARCELLER Olivier

L'Assemblée Générale est présidée par M. VIVES CARCELLER Olivier ; Mme WATTEL Nathalie et Mme OCIO Claire en sont nommées secrétaires.

Il a été établi une feuille d'émargement des membres présents et représentés qui laisse apparaître un total de vingt-six membres présents ou représentés :

  • Adhérents présents : 16
  • Adhérents représentés : 11

Plus de cinquante pourcents des membres à jour de cotisation étant présents ou représentés, le Président déclare alors que l'Assemblée est régulièrement constituée et peut valablement délibérer.

 

Ont été invités à l’assemblée générale :

  • M. CORDIER Michel (AMAP Nos Pot’irons)
  • M. FONTAINE Christophe (Membre fondateur des AMAP « Déville et des champs » et « Nos pot’irons »
  • M. MANNIG Gérard (AMAP ROUEN-Robec)

 

L’Assemblée Générale peut alors commencer.

Le Président rappelle l'ordre du jour.

 

1. Eventuelle modification des statuts/règlement intérieur concernant l’obligation de prendre un panier de légumes pour avoir accès aux produits des autres producteurs

 

Après vérification, il s’avère que cette obligation n’est stipulée dans aucun des documents cités tout simplement parce qu’elle est induite par le fait que notre association est une AMAP.

M. VIVES CARCELLER fait quelques rappels concernant les AMAP :

  • Les AMAP participent à une agriculture de proximité : producteurs locaux auxquels les adhérents achètent leurs produits à un prix équitable.
  • Assurer une sécurité financière en payant à l’avance la totalité de nos commandes : permet une plus grande visibilité. Lisser sur l’année les rentrées d’argent.
  • La constitution d’un panier pour lequel le producteur nous donne ce qu’il a de disponible : le consommateur ne choisi pas la composition de son panier.
  • Partage des risques.
  • Les producteurs fournissent des produits sains dans le respect de l’homme, de la biodiversité et du rythme de la nature.

M. DUMONTIER, par l’intermédiaire du Potager de Repainville, est le seul producteur à répondre à la totalité des critères énoncés ci-dessus, c’est pourquoi il est obligatoire de prendre un panier de légumes pour avoir accès aux autres produits.

L’éventuelle modification de fonctionnement (accès aux autres produits sans l’obligation de prendre un panier de légumes) irait à l’encontre de la charte des AMAP.

 

2. Arrêt de l’activité du Potager de Repainville

 

M. DUMONTIER n’a pas souhaité être présent lors de cette assemblée générale (sujet encore trop sensible) mais a souhaité annoncer officiellement l’arrêt du Potager de Repainville à travers un courrier.

Lecture du courrier (Cf. annexe 1).

Dans ce courrier, M. DUMONTIER nous explique les raisons de sa cessation d’activité.

 

Il s’avère que M. DUMONTIER est dans une situation financière des plus délicates. Etant gérant de la S.A.R.L., il ne pourra faire valoir de droits aux allocations chômage. Sa femme est au chômage et celui-ci ne s’est pas donné de salaire depuis trois mois.

Ne s’étant jamais plaint, certains adhérents découvrent avec étonnement la réelle difficulté du travail quotidien de M. DUMONTIER.

 

1ière action proposée

Faire un geste de solidarité à l’encontre de M. DUMONTIER : en fonction de ce qu’il reste sur le compte de l’association, nous proposons de faire un chèque avoisinant les 600€.

 

Cette proposition est votée à l’unanimité.

 

 

2ieme action proposée

La parole est donnée à M. FONTAINE. Devant l’urgence, il propose :

 

- La  création d’une association qui reprenne le Potager de Repainville (constituer un CA, créer des statuts et les déposer en préfecture).

Il est utile de créer une association pour avoir une forme juridique de façon à ce que la Municipalité de Rouen ait un interlocuteur.

 - Contacter la Municipalité de Rouen. Pour éviter d’avoir les mêmes déboires que M. DUMONTIER, il faut prendre rendez-vous avec la municipalité de Rouen pour obtenir un bail agricole et demander au moins le doublement de la surface cultivable pour permettre la rotation des cultures (Si M. DUMONTIER n’a pas réussi avec 1,6 ha, cette nouvelle association ne réussira pas non plus).

  • Parler à la municipalité de l’éventualité de récupération du terrain de l’ancienne station service (installation d’un magasin de vente directe).
  • S’informer sur la fermeture de la Casse Automobile (création d’un parking à son emplacement ?).

 - L’élaboration d’un budget. Pour faciliter la tâche, il aurait fallu que M. DUMONTIER nous transmette le projet remis à la municipalité il y a quatre ans.

 - Trouver environ 25.000€ pour la reprise de l’activité par l’association. Pour ceci, il faut contacter le Conseil Régional pour pouvoir profiter d’un ou de plusieurs des dispositifs suivants :

  • Eco Région Solidaire (enveloppe allant jusqu’à 100.000€). Haute Normandie Active (Caution bancaire à des taux allant de 0 à 8% selon les sommes empruntées). Dispositif pour maintenir l’emploi (7200€ par emploi).

 - Repérer des personnes volontaires pour continuer à réfléchir sur le projet.

 

Cette proposition est votée à l’unanimité.

 

Il est ensuite demandé aux représentants des autres AMAP de se positionner :

M. CORDIER (AMAP Nos Pot’Irons) et M. MANNIG (AMAP Rouen-Robec), ne pouvant pas s’exprimer au nom de tous les adhérents de leur association, font apparaitre qu’il y a un accord de principe.

Ils s’engagent à adresser un courrier / courriel d’information et à faire un sondage auprès de leurs adhérents.

 

Toutes les AMAP devront :

  • Faire remonter le nombre de paniers qu’ils sont susceptibles de commander à la nouvelle association.
  • Rappeler aux AMAPiens les principes de l’AMAP et notamment le soutien aux producteurs (participation plus active qu’auparavant).
  • Eventuellement augmenter le prix du panier pour pérenniser l’emploi dans la nouvelle association.
  • Envisager la possibilité de passer de commandes trimestrielles à des commandes semestrielles (pour une plus grande visibilité) comme cela se fait déjà dans de nombreuses AMAP de la région.

 

Quatre volontaires se proposent pour créer le Conseil d’Administration de cette nouvelle association :

  • M. DEVAURE Rodolphe
  • M. FONTAINE Christophe
  • M. MANNIG Gérard
  • M. VIVES CARCELLER Olivier

 

3. Remarques et questions diverses

 M. MANNIG prend la parole pour nous parler brièvement du projet humanitaire auquel il participe « Les enfants de Fukushima », association qui offre la possibilité à des familles japonaises de séjourner en France pour une période allant jusqu’à trois mois (durée maximale d’un visa touristique). Cet accueil permet, au mieux de soigner les personnes irradiées, au pire d’avoir une période de répit loin de l’agression quotidienne de la radioactivité.

Pour clore son intervention, M. MANNIG distribue un tract que nous joignons à ce compte-rendu (Cf. annexe 2).

L'ordre du jour étant épuisé et plus personne ne demandant la parole, la séance est levée à vingt et une heures et quinze minutes. 

En conséquence, de tout ce qui précède, il a été dressé le présent compte-rendu de l'assemblée générale extraordinaire qui s'est tenue le vingt deux septembre de l'an deux mil onze.

Fin de l'assemblée générale extraordinaire à 21h15


CR AG Extraordinaire du 18 septembre 2008

 Début de séance à 19h30

Jeudi dix huit septembre deux mil huit à dix-neuf heures trente minutes, les membres de l'association AMAP Vallée du Cailly se sont réunis en Assemblée Générale extraordinaire à la salle municipale "La Charreterie" de Maromme. 

1. Présentation de deux nouveaux producteurs souhaitant contractualiser avec l'association

  • Compte rendu sur la visite de l’exploitation de M. et Mme PERRIER (producteur de fromages et de volailles) lors de la journée porte ouverte du Dimanche 31 Août.
  • Compte rendu de la visite du verger de M. et Mme CORROYER (producteur de pommes, poires, jus de pommes …) du Samedi 6 Septembre.

A la suite de ces deux comptes rendus, l'AG a étudié la possibilité de créer un partenariat avec ces deux producteurs. Les producteurs seront recontactés ultérieurement pour mettre au point des règles de fonctionnement et pour étudier leur intégration dans le calendrier des distributions.

2. Forum des associations

L'association a participé le samedi 13 septembre 2008 au forum des associations de la commune de Maromme. Les membres du CA ont tenu un stand ou ils proposaient de faire découvrir l'association aux différents interressés. Ils en ont profité pour organiser une dégustation (produits fournis par les producteurs de l'association) :

  • Diverses soupes de légumes
  • Des tomates cerises et poires

De nombreux visiteurs étaient interressés et ont laissé leurs coordonnées, il a donc été constitué une liste d'attente.

3. Election du CA définitif

À l’unanimité moins une voix sont élu

  • Mme Brochoire Genevieve
  • Mme Couvet Martine
  • Mme Delaunay Delphine
  • Mme Dubois Ingrid
  • M. Marion Stéphane
  • M. Vives Carceller Olivier

L'ordre du jour étant épuisé et plus personne ne demandant plus la parole, la séance est levée à vingt et une heures et trentes minutes. 

En conséquence, de tout ce qui précède, il a été dressé le présent procès-verbal de l'Assemblée Générale Extraordinaire qui s'est tenue le jeudi dix huit septembre deux mil huit.

Fin de l'assemblée générale extraordinaire à 21h30 


 CR AG Extraordinaire du 10 Juillet 2008

Début de séance à 19h30

Jeudi dix juillet deux mil huit à dix-neuf heures trente minutes, les membres de l'association AMAP Vallée du Cailly se sont réunis en Assemblée Générale extraordinaire à la salle municipale "Marot" de Maromme. 

L'Assemblée Générale est présidée par Mme Picart et est animée par M. Longuemare.

Il a été établi une feuille d'émargement des membres présents et représentés qui laisse apparaître un total de 15 membres présents ou représentés. Sont présents : Mme Brochoire, Mme Couvet, Mme Delaunay, Mme Devaure, M. Dryacki, Melle Dubois, M. Longuemare, M. Marion, M. Peronnet, Mme Picart, Mme Ramet, M. Vives Carceller. Sont représentées Mmes Bauer, Bellanger et Bellamy. 

L’assemblée s’est réunie ce jour suite à la démission de 4 membres du CA (Mme Brochoire, Mme Couvet, Melle Dubois et M. Vives Carceller) ayant pour conséquence la dissolution du CA en place. La finalité de cette AG était donc l’élection d’un nouveau CA.

L’ordre du jour était le suivant :

  1. Chaque personne du CA explique les difficultés qu’elle a rencontrées dans le fonctionnement de l’AMAP ou du CA, en se tenant à des faits précis, en expliquant pourquoi cela est gênant, et en suggérant des solutions.
  2. La parole est au producteur invité qui explique les problèmes rencontrés et suggère des solutions.
  3. Débat sur le fonctionnement de l’AMAP.
  4. Débat sur le fonctionnement du CA, étude des règles proposées et vote de règles de fonctionnement.
  5. Recueil des candidatures au CA.
  6. Vote pour élire le CA.

Avant de commencer, un bref rappel est fait de l’historique de la création de l’AMAP du Cailly. Des membres fondateurs du groupe (Mme Brochoire et Mme Couvet) se sont rencontrés autour du "Défi Citoyen" de Maromme.

D’autres membres (Melle Dubois, Mme Picart et M. Vives Carceller) se sont greffés ensuite grâce à un café-conso sur Maromme.

1. Chaque personne du CA explique les difficultés qu’elle a rencontrées dans le fonctionnement de l’AMAP ou du CA, en se tenant à des faits précis, en expliquant pourquoi cela est gênant, et en suggérant des solutions.

  • M. Vives Carceller prend la parole, au nom des trois autres membres (Mmes Brochoire, Couvet et Dubois), pour faire part de leur sentiment actuel vis à vis de l'AMAP (cf annexe 1).Selon M. Vives Carceller, l'association n'est pas encore prête à passer à sa phase organisationnelle, comme le souhaite la présidente de l'association, Mme Martine Picart. Quoi qu'il en soit, M. Vives Carceller souhaite rester sur un mode de fonctionnement souple. C'est pour lui cette différence de point de vue qui oppose aujourd'hui les membres du CA à sa présidente.
  • Mme Picart prend la parole afin d'exposer son point de vue et faire part des difficultés qu'elle a rencontrées avec les autres membres du CA. (cf annexe 2). Mme Picart trouve que M. Vives Carceller a concentré beaucoup de choses, sans répondre à son besoin de communication. Elle souhaite que soient instaurées des règles de fonctionnement du CA plus strictes.

2. La parole est au producteur invité qui explique les problèmes rencontrés et suggère des solutions.

M. Dumontier affirme que la variation hebdomadaire dans le nombre de paniers l'a un peu inquiété au début de l'opération. Pour des questions d'organisation interne, il a besoin de visibilité sur l’avenir. À ce jour, un planning sur 3 mois a été établi et M Dumontier s'en trouve satisfait.

3. Débat sur le fonctionnement de l’AMAP.

 Aucun des autres membres de l'AG présents ne voit d'autre difficulté dans le fonctionnement actuel de l'AMAP.

4. Débat sur le fonctionnement du CA, étude des règles proposées et vote de règles de fonctionnement.

Mme Picart souhaite lire les règles du fonctionnement du CA. À l'unanimité moins une voix, l'assemblée décide de ne pas entendre ces règles.

Un débat assez vif a alors eu lieu car deux visions de l’AMAP s’opposent :

  • celle de Mme Picart qui s’appuie sur un fonctionnement rigide avec des règles de fonctionnement strictes et un pouvoir centralisé.
  •  celle des autres membres du CA, ainsi qu’une majorité de l’assemblée, qui repose plus sur une organisation citoyenne où chacun donne le temps qu'il peut pour aider au fonctionnement de l'association. Le lien qui unit les adhérents restela confiance. L'AMAPest un moyen qui permet aux citoyens de s'organiser différemment des structures habituelles.

 5. Recueil des candidatures au CA.

Se présentent : Mme Brochoire, Mme Couvet, Mme Delaunay, Melle Dubois, M.Marion, Mme Picart, M.Vives Carceller.

Une liste est alors constituée composée de Mme Brochoire, Mme Couvet, Mme Delaunay, Melle Dubois, M. Marion, M. Vives Carceller.

M. Vincent Peronnet propose qu'un CA temporaire soit élu avec la liste qui se présente, et que Mme Picart puisse constituer une autre liste avec des adhérents pour une AG en septembre, qui établira un CA définitif.

Ceci est accepté par l'assemblée générale.

6. Vote pour élire le CA.

À l’unanimité moins une voix est élu un CA temporaire composé de M Marion, Mme Couvet, Mme Brochoire, Mlle Dubois, M. Vives Carceller et Mme Delaunay.

Mme Martine Picart s'oppose à cette décision.

Convocation d'une prochaine AG le 18/9/2008 afin de délibérer sur le CA définitif de l'AMAP.

Fin de l'assemblée générale extraordinaire à 21h30

Posté par AMAP Maromme à 14:00